Centre de connaissances de BenQ

Les lumières blanches/chaudes affectent non seulement les couleurs, mais aussi votre rythme jour/nuit !

Wit Screenbar LED reading light
2019/03/06
Lampe e-lecture WiT de BenQ

La vie est un rayon de soleil. Le prix Nobel de physiologie ou de médecine 2017 a été attribué à la découverte de mécanismes moléculaires qui règlent les rythmes circadiens. Grâce à des drosophiles en tant qu’organisme modèle, les scientifiques ont identifié un gène contrôlant une protéine qui régule le rythme circadien. Une horloge physique externe change en fonction du jour et de la nuit, tandis qu’une horloge biologique interne (également appelée « horloge biologique ») adapte notre physiologie aux différentes phases de la journée, appelée rythme circadien.

Comment les rythmes circadiens affectent-ils les mécanismes du corps humain ?

Le noyau suprachiasmatique (NSC) dans le cerveau utilise des signaux externes provenant de messages lumineux et corporels pour coordonner le système nerveux autonome qui module la sécrétion d’hormones de mélatonine et corticosurrénales. Ces deux hormones marquent les rythmes internes de notre corps en régulant l’horloge biologique et de nombreuses fonctions du corps.

La lumière dans notre environnement est susceptible de stimuler le NSC et d’affecter les cycles physiologiques du corps humain, provoquant ainsi un déphasage. Comme le montre la figure 1, un stimulus, dans ce cas la lumière entrant dans les yeux au crépuscule et durant la nuit, aura un effet retardateur sur le rythme circadien. Par conséquent, cela nous oblige à nous coucher plus tard la nuit et à nous réveiller plus tard, ce qui a une incidence sur le moment où nous allons à l’école ou au travail. En pratique clinique, la luminothérapie s’effectue pour traiter les troubles du sommeil des travailleurs de nuit. Avant de se coucher, la glande pinéale du cerveau libère des quantités appropriées de mélatonine pour nous rappeler qu’il est l’heure d’aller se coucher. C’est ainsi que la lumière affecte le rythme circadien. Un bon éclairage peut aider considérablement la synchronisation du rythme circadien, ainsi qu’améliorer la qualité du sommeil et les fonctions cognitives.

Figure 1 : Le rythme circadien et l’effet de déphasage (source : Wikipedia)

Choisissez la lumière qui vous convient le mieux, blanche ou chaude !

Au quotidien, nous sommes le plus souvent exposés aux lumières bleue-blanches et chaudes. C’est la température de couleur qui les distingue ! La température de couleur est la température d’un rayonnement du corps noir émettant une lumière de différentes couleurs, du rouge au bleu en passant par l’orange et le jaune, lorsqu’elle est chauffée à des températures différentes. Plus la température de couleur est basse, plus la couleur devient jaune/chaude ; lorsque la température de couleur augmente, la couleur passe vers le blanc et le bleu. Les couleurs de l’éclairage vont affecter la sécrétion de mélatonine. Comparée à la lumière chaude, la lumière blanche contient davantage de la partie bleue du spectre. La lumière blanche nous maintient en éveil, car elle inhibe la sécrétion de mélatonine. D’autre part, la lumière chaude a peu d’effet sur la sécrétion de mélatonine. C’est pourquoi nous nous sentons plus détendus sous une lumière chaude. Nous devons choisir un éclairage approprié pour répondre aux exigences de travail de chacun. Au travail, une lumière blanche à la température de couleur élevée vous aide à rester concentré, tandis qu’une lumière chaude à température de couleur basse (<3 000 K) est préférable lorsque vous avez besoin d’un moment de détente pour lire ; celle-ci affecte rarement la sécrétion de mélatonine, vous permettant ainsi de vous détendre et de diminuer votre vigilance avant de vous coucher pour bien dormir et être en forme le lendemain.

 

La majorité des gens passent 90 % de leur temps à l’intérieur. L’éclairage intérieur est donc devenu plus important pour la génération actuelle que la précédente. Contrairement aux environnements extérieurs, qui présentent différentes températures de couleur, les environnements intérieurs sont souvent conditionnés par une source d’éclairage fixe dotée d’une température de couleur fixe elle aussi. L’éclairage affecte nos rythmes circadiens, notre santé et la qualité de notre sommeil.

rythme lumière jour nuit

Figure 2 : Les effets des lumières blanches et chaudes sur nos vies

D’après certaines études antérieures, les cellules ganglionnaires de la rétine intrinsèquement photosensibles (ipRGC) ont un effet significatif sur les horloges biologiques de nos corps. La lumière du jour est composée d’une part plus élevée de lumière bleue, qui inhibe la mélatonine mais augmente la mélanopsine. Après avoir absorbé la lumière, la protéine déclenche une réaction chimique au cours de laquelle les électrons sont à nouveau diffusés vers les cellules. Les études indiquent que les photorécepteurs de cellules ganglionnaires contenant de la mélanopsine aident le cerveau à différencier le jour de la nuit, ce qui rend les gens plus vigilants pendant la journée. Par conséquent, si vous voulez être énergique pendant la journée sans même avoir besoin de boire du café, il vous suffit d’augmenter la température de couleur de votre éclairage. Selon le Centre de recherche sur l’éclairage de l’Institut polytechnique Rensselaer (Lighting Research Center), une modification de l’éclairage (notamment le réglage de la température de couleur) au sein d’une entreprise a une incidence positive sur les rythmes circadiens et la qualité du sommeil des employés, tout en maintenant leur efficacité au quotidien.

 

La génération actuelle a tendance à avoir du mal à s’endormir, probablement en raison de la lumière bleue émise par les écrans que chacun regarde avant de se coucher. La changer en lumière rouge ou utiliser une application de filtre de lumière bleue améliorera facilement la qualité du sommeil. Optimisez votre routine en améliorant votre rythme circadien. Il peut être judicieux de commencer par modifier la température de couleur de votre éclairage intérieur.

TOP