Centre de connaissances de BenQ

La certification DisplayHDR est-elle utile aux écrans de gaming ?

BenQ
2020/02/26
DisplayHDR keeps manufacturers claims of HDR support honest by testing the monitor's real life performance.

Sans aucun doute, car cette norme indique clairement le niveau de performance HDR. De nombreux moniteurs et téléviseurs mettent en avant leur compatibilité HDR (High Dynamic Range), alors que cela signifie simplement dans leur cas qu'ils sont en mesure de recevoir et traiter les données HDR. Il est possible qu’ils ne soient pas techniquement en mesure d’afficher un contenu HDR correctement.

La norme DisplayHDR a été créée par l’association VESA (Video Electronics Standards Association) en 2017, de façon à mesurer la performance HDR et fournir aux clients davantage d’informations sur cette technologie. L’initiative est soutenue par la majeure partie des plus grands fabricants d'écrans au monde, y compris (roulement de tambour...) BenQ, évidemment.

Avant de continuer, si vous avez besoin d’un rappel sur ce qui différencie la HDR de la SDR, (High Dynamic Range contre Standard Dynamic Range), consultez cet article.

Display HDR vs standards HDR

Le terme DisplayHDR peut être source de confusion car il ne s'agit pas d’un standard HDR en soi. La certification DisplayHDR fait office de référence pour mesurer le pic de luminosité des dalles LCD et LED, ainsi que les niveaux de noir des OLED. Les standards HDR incluent HDR10/HDR10+, HLG et Dolby Vision. Chacun propose une approche légèrement différente de la façon dont la HDR est conférée aux moniteurs et téléviseurs.

La norme DisplayHDR de VESA est apparue car un certain nombre de produits sur le marché clamaient leur compatibilité HDR sans qu’elle ne soit clairement justifiée. Ainsi, si vous voyez la mention DisplayHDR sur un écran fabriqué par une marque réputée, vous savez que cet écran a été testé et a prouvé ses capacités HDR. Ainsi, une fois de plus, DisplayHDR n’est pas un format HDR, mais un outil servant à vérifier les formats HDR et leur performance sur un moniteur donné.

Notez que nous avons employé le terme « moniteur ». C’est parce que, actuellement, la norme DisplayHDR concerne uniquement le marché des ordinateurs, donc des moniteurs, et non des téléviseurs. Elle peut probablement fonctionner pour les TV, puisque la technologie est fondamentalement la même, mais une telle utilisation ne saurait être officielle. Au moment où cet article est rédigé, la certification DisplayHDR ne s’applique qu’aux écrans d’ordinateur. 

Différents niveaux de pics de luminosité

Vous remarquerez des icônes et des appellations sur les pages produit des moniteurs, commençant par « DisplayHDR » et se terminant par 400, 500, 600, etc. Cela fait référence au pic de luminosité mesuré en candela par mètre carré, ou cd/m². Cela équivaut à un lux, soit la quantité de lumière fournie en moyenne par une bougie dans un espace d’un mètre carré. Il s’avère que c’est également l'équivalent d’un nit. Aussi, un écran de 400 cd/m² dispose également d’un pic de luminosité de 400 nits. Pour prétendre à la certification DisplayHDR, un moniteur doit faire preuve d’un pic de luminosité de 400 cd/m². On parle de pic parce qu’il y a une marge d’erreur qui tient compte de la variabilité et des fluctuations, bien que le pic de luminosité doive être en mesure de durer sur de longues périodes d’utilisation si les utilisateurs appliquent les paramètres maximaux.

À l’heure actuelle, VESA propose jusqu’à DisplayHDR 1400, soit un pic de luminosité (ou luminance) de 1 400 cd/m². Le niveau 400 a été sélectionné car c’est celui à partir duquel la HDR commence à pouvoir se distinguer et être utile. En dessous de 300 cd/m², il est impossible de proposer une véritable qualité HDR, quoi qu’on en dise. La fiche technique de nombreux moniteurs plus anciens ou plus accessibles inclut la mention HDR, mais le pic de luminosité se situe entre 200 et 300 cd/m². C’est jusqu'à 50 % de moins que les conditions nécessaires pour obtenir une véritable HDR. De tels écrans afficheront peut-être un contenu un peu plus optimal que des modèles entièrement dépourvus de HDR, mais ne vous procureront pas les réels avantages de cette technologie. 

La luminosité n’est pas le seul critère pour décrocher la mention DisplayHDR

En plus de la luminance maximale, les moniteurs éligibles à la certification DisplayHDR 400 et plus doivent prendre en charge l’intégralité du gamut de couleur sRVB et présenter une profondeur de couleur d’au moins 8 bits. La bonne prise en charge de l’obscurcissement global est également vérifiée pour veiller à ce que le contraste dynamique soit efficace. On appelle obscurcissement global le phénomène consistant pour un écran à passer d’un état lumineux à sombre de façon uniforme, sans qu’une zone locale soit plus affectée que le reste du moniteur. Évidemment, certains écrans plus performants proposent l’obscurcissement local, qui modifie les zones de l'écran individuellement, pour une qualité d’image encore plus impressionnante. Toutefois, dans le cadre de la certification DisplayHDR, une performance d’obscurcissement global correcte est le minimum requis.

Pour être certifiés DisplayHDR 500 à 1400, les moniteurs doivent présenter un espace couleurs large gamut (Wide Color Gamut). Les standards Wide Gamut les plus répandus incluent Adobe RVB, DCI-P3 et P3. La certification VESA exige que les moniteurs présentant un pic de luminosité plus élevé procurent également des espaces couleurs plus larges de sorte que la lumière et la couleur augmentent ensemble. Par ailleurs, les niveaux 500 à 1400 requièrent l’obscurcissement local, tandis que la certification DisplayHDR 400 accepte l’obscurcissement global.

Techniquement, un moniteur de 1400 cd/m² peut présenter le sRVB classique sans obscurcissement global. C’est considéré inacceptable du point de vue de VESA pour l’attribution de la certification DisplayHDR, car ces spécifications remettent en cause l'équilibre lumière/couleur et ne peuvent répondre avec suffisamment de précision aux changements de contraste. Ce type d'écran ne sera donc pas certifié DisplayHDR.

La certification DisplayHDR 400 est-elle suffisante pour un écran de gaming ?

Il n’existe pas de bonne réponse à cette question, car vos préférences en matière de luminosité et de contraste n’appartiennent qu’à vous. Cela étant dit, la certification DisplayHDR 400 vous apporte la garantie que le contenu HDR vous sera présenté tel qu’il est censé apparaître, sans aucun doute ni compromis. Des niveaux plus élevés de luminance sont synonymes d’un effet HDR plus optimal. À vous de voir si c’est le type d'affichage que vous souhaitez privilégier ! Pour certaines personnes, les scènes extrêmement lumineuses provoquent une fatigue visuelle, tandis que d’autres peuvent en regarder des heures durant. C’est un choix très personnel.

Ce qui en revanche n’a rien de subjectif, c’est la certitude selon laquelle, sans une prise de mesures et des tests adéquats effectués par des fabricants agréés VESA, et sans un écran certifié au moins DisplayHDR 400, vous ne savez pas vraiment ce que vous avez entre les mains. Si un moniteur n’est pas en capacité d’offrir le RVB 8 bits et une luminance de 400 cd/m², alors il ne sera pas en mesure d’offrir une performance HDR de base.

Tout ceci est très intéressant, mais dois-je me préoccuper de la certification DisplayHDR lors du choix de mon prochain écran ?

Oui. Nous sommes désormais ancrés dans l’ère de la 4K et la HDR, il suffit de suivre des directives et l’outil de mesure adéquat existe. Avant la norme DisplayHDR, des fabricants moins consciencieux pouvaient facilement s’en tirer en prétendant ce qu’ils voulaient, les consommateurs avaient tendance à les croire sur parole. La certification DisplayHDR permet de veiller à ce que la HDR constitue plus qu’une simple mention sur une fiche technique grâce à des données scientifiques.

Étant donné que la plupart des fabricants de moniteurs les plus sérieux ont rejoint l’initiative DisplayHDR de VESA, il n’y a aucune raison de ne pas insister sur la certification. Si l'écran en dispose, vous savez que vous bénéficierez d’une véritable performance HDR testée et validée. Vous ne regarderez plus jamais votre écran d’un air dubitatif en vous demandant : « est-ce que c’est vraiment de la HDR ou pas ? ». Rien que pour cette certitude, cela en vaut la peine.

Par ailleurs, de plus en plus d'applications prennent en charge la HDR. Les systèmes d’exploitation des ordinateurs, les pilotes de carte graphique, bien sûr les plateformes de gaming et de streaming, les consoles d’aujourd’hui et bien évidemment celles de demain... La liste s'allonge. La HDR n’est pas une simple tendance, mais bien une nouvelle norme. Elle vous permet de bénéficier d'un meilleur contraste, d’une véritable définition lumineuse et sombre, de couleurs plus vives et détaillées, ainsi que d'une image globalement plus percutante. La HDR ne cessera désormais de s'améliorer, par conséquent veillez à investir dans la bonne technologie. C’est aussi simple que cela ! 

Recommandations de Produits

EX2780Q

Afin de profiter au maximum des contenus jouables HDR les plus récents et d’une expérience de jeu immersive, l’EX2780Q arbore un écran 2K Quad HD IPS avec HDRi et fonctionnalités audiovisuelles haut de gamme. Grâce à la technologie HDRi exclusive de BenQ, le paramétrage à 144 Hz et la technologie FreeSync, l’EX2780Q vous permet de gagner plusieurs niveaux visuels pour des moments de jeu inoubliables.

TOP